TDAH – Syndrome d’Asperger

Hypnose Ericksonienne, magnétisme, soins esséniens à Grenoble et en Chartreuse

Trouble du Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH)

Qu’est-ce que le TDAH ?

Définition du TDAH : Trouble du Déficit de l’Attention / Hyperactivité

Le TDAH est un trouble neuro-développemental chronique qui concerne de 3,5 à 5,6% des enfants d’âge scolaire en France. Le TDAH persiste dans 65% des cas à l’âge adulte, la prévalence en population adulte est estimée à 2,5%.

sylvie tournon TDAH Grenoble

Ce trouble (TDAH) est caractérisé par :

  1. une inattention, des difficultés à se concentrer : « je suis très facilement distrait »
  2. une impulsivité marquée : « j’agis avant de réfléchir »,
  3. une agitation incessante : « je bouge trop et je ne peux pas m’en empêcher »

Le trouble déficit de l’attention/hyperactivité a un retentissement sur tous les domaines de la vie.

Quatre pôles principaux sont implicitement concernés :

  • La vie scolaire
  • La vie sociale
  • La vie familiale
  • L’estime de soi

Le retentissement du TDAH peut être atténué lorsque sont mises en place, aussitôt que possible, des stratégies thérapeutiques et éducatives adaptées :

Sur la vie familiale

  1. Les réprimandes et punitions sont nombreuses et toute la famille en souffre
  2. Les rapports avec la fratrie sont souvent houleux
  3. Les parents se sentent impuissants, ils culpabilisent, se remettent en question sans résultat
  4. Les jugements extérieurs sont souvent très pesants
  5. L’enfant a le sentiment d’être mal aimé

Sur la vie scolaire

  1. Ils ont souvent du mal à suivre les consignes
  2. Ils ont du mal à investir une tâche demandant un effort de concentration, lenteur d’exécution
  3. Ils font souvent des fautes d’inattention, ne finissent pas toujours leurs travaux
  4. Leur rendement scolaire est insuffisant malgré une intelligence normale
  5. Ils perturbent la classe par des bruits, des mouvements involontaires et des prises de parole inappropriées
  6. Ils perdent ou détériorent leurs affaires de classes, sont peu soigneux et désorganisés
  7. Ils font l’objet de remarques négatives et de punitions fréquentes

Sur la vie sociale

  1. Ils ont tendance à « s’immiscer » de manière maladroite dans les jeux et conversations de leurs camarades ou des adultes
  2. Ils sont souvent perçus comme agressifs de par leur maladresse et leur empressement
  3. Ils font souvent le pitre pour attirer l’attention mais n’assument pas les rires qu’ils provoquent (forte susceptibilité)
  4. Ils ont peu d’amis durables, sont souvent mis à l’écart des jeux
  5. Ils sont rarement ou jamais invités aux anniversaires ou goûters chez les copains
  6. Leurs réactions impulsives sont souvent mal comprises et les disputes sont fréquentes

Sur l’estime de soi

  1. Ils culpabilisent de ne pas réussir à faire ce que l’on attend d’eux
  2. L’image d’eux-mêmes que leur renvoie l’entourage est souvent négative
  3. Ils se dévalorisent, se sentent « nuls », « méchants », « stupides », mal aimés
  4. Ils paraissent souvent défaitistes, démotivés, découragés

Un enfant atteint du TDAH a aussi le droit à une vie d’enfant

sylvie tournon TDAH Grenoble

 

Une prise en charge multi-modale :

La prise en charge du TDAH est multimodale. Contrairement aux idées reçues, elle ne s’arrête pas à la simple prise de psychostimulant. Elle entraîne avec elle des rééducations, des suivis… qui sont essentiels à la  prise en charge d’un TDAH.

 

Ce que peut faire l’hypnose

Je suis maman d’un enfant ayant un syndrome d’Asperger et souffrant de TDAH. Cela m’a amené à bien envisager les soins dans ce domaine et appliquer les thérapies adaptées à chacun.

La pratique de l’hypnose, de la pleine conscience, de la relaxation sont des excellents compléments pour la prise en charge du TDAH. L’utilisation en hypnose de métaphores adaptées à la problématique du TDAH ou un travail sur un changement de comportement, ou une séance de travail sur l’estime de soi sont autant de possibilités pour l’enfant de progresser et de trouver des stratégies pour évoluer de la manière la plus aisée possible dans son environnement social et familial. La relaxation est un élément important dans la séance ainsi que le travail sur la respiration pleine conscience, qui permettra à l’enfant de développer son attention, sa captivité, sa réceptivité pour toutes ses actions dans son quotidien et en particulier l’apprentissage scolaire.

Mes séances sont adaptées en fonction de l’âge de l’enfant. Cela peut concerner les enfants à partir de 4 ans, jusqu’à l’âge adulte. Pour les petits et jusqu’à l’âge de 11-12 ans, j’agis sous forme de jeux, de dialogues, avec des supports comme :

  • des histoires
  • des chansons
  • des exercices corporels en travaillant des postures
  • des moments de repos (avec des peluches, des coussins…)
  • le travail sur la respiration par des exercices ludiques
  • le dessin
  • l’utilisation d’un jeu de carte portant sur les émotions, afin l’enfant puisse mieux exprimer ce qu’il ressent.

Si cela est nécessaire, je peux introduire des soins énergétiques (magnétisme, soins esséniens) dans le cadre du suivi des séances, pour aider l’enfant à se rééquilibrer au niveau du corps. Pour plus d’information sur le TDAH, vous pouvez cette page.

 

Le syndrome d’Asperger

sylvie tournon Asperger Grenoble

Le syndrome d’Asperger ressemble à l’autisme mais sa symptomatologie est plus restreinte ; les enfants atteints n’ont habituellement pas de problème de langage, de déficience intellectuelle ou de difficultés cognitives majeures.

Les difficultés des enfants atteints du syndrome d’ Asperger sont avant tout évidentes dans le domaine social. Comme les enfants atteints d’autisme, leur capacité d’attention conjointe est limitée et leur théorie de l’esprit peu ou pas suffisamment développée. Les enfants atteints du syndrome d’Asperger ont, par exemple, des difficultés à se mettre à la place et à comprendre les intentions de leur entourage. Ces lacunes ne sont pas toujours évidentes, cependant, car elles sont souvent moins prononcées ou mieux dissimulées par leur niveau d’intelligence moyen ou supérieur.
Le langage des enfants atteints du syndrome d’Asperger est intact mais généralement précis et parfois pédant, et les communications qu’ils entretiennent avec leur entourage se limitent dans bien des cas à des échanges ponctuels d’informations factuelles.
Souvent décrits comme égocentriques, ils peuvent difficilement prendre en considération une perspective différente de la leur, comprendre les intentions, les besoins ou les préférences d’une autre personne et, plus largement, saisir la complexité et les nuances du langage et des interactions sociales. Ils ont ainsi des difficultés considérables à participer à des échanges réciproques soutenus et profonds. Dans certains cas, les enfants atteints du syndrome d’Asperger ne semblent pas particulièrement chercher à développer leurs relations sociales, probablement moins par manque d’intérêt que parce qu’ils ne savent pas comment s’y prendre.

  • Les enfants atteints du syndrome d’Asperger ont des difficultés dans les relations avec autrui. Ils ont du mal à comprendre les émotions et sentiments des autres au travers de leurs gestes, mimiques et expressions faciales, et à exprimer eux-mêmes ces émotions.
  • Les enfants atteints du syndrome d’Asperger ont des difficultés à comprendre et appliquer les règles et codes sociaux. Ils ont aussi de grandes difficultés au cours des conversations pour traiter la multitude d’informations qui arrive en même temps.
  • Ces difficultés d’ajustement social peuvent conduire ces personnes à rechercher et apprécier la solitude.

J’ai voulu dans cette page associer le TDAH avec le Trouble du Syndrome d’Asperger (TSA) car bien souvent, les enfants diagnostiqués souffrent des deux troubles associés. Il est donc important de faire un diagnostic précis pour l’enfant, lorsque des doutes surviennent dans la petite enfance et dès que l’enfant va à l’école. Un bilan neuropsychologique permettra de poser un diagnostic clair et la mise en route d’un suivi par un psychiatre et un psychologue permettra à l’enfant d’évoluer en apprenant les codes sociaux, notamment.

sylvie tournon Asperger Chartreuse

Ce que peut faire l’hypnose

L’hypnose sera un très bon complément dans la mesure où je vais agir sur l’influence émotionnelle qu’engendre le syndrome d’Asperger, à savoir que l’enfant est affecté par un malaise dû au TSA (Trouble du Syndrome Autistique). Il s’agira de travailler sur l’estime de soi, la confiance en soi et en l’acceptation progressive de ce dont il souffre, en mettant l’accent sur le fait que, non seulement le TSA n’est pas un handicap, mais il peut être un atout. En effet, les TSA peuvent avoir des intérêts très forts dans certains domaines, qui peuvent aller jusqu’à des surcompétences. On parle de capacités spéciales. Pour plus d’information sur le syndrome d’Asperger, vous pouvez voir cette page.

Parfois, les performances dans certains domaines, fixes et restreints, sont supérieures à ce que l’on pourrait attendre de la personne, et peuvent être très supérieures à ce que l’on observe dans la population générale, voire exceptionnelles.

sylvie tournon Asperger Grenoble

Albert Einstein

L’hypnose qui tient compte de la globalité de l’être peut m’amener à orienter l’enfant vers le magnétisme ou les soins esséniens, suivant ses besoins ou ses priorités. En effet, il y a une complémentarité qui s’est mise en place de façon naturelle entre ces différents soins et qui permet d’enrichir et de mieux accompagner l’enfant concerné.